Soins des oreilles et otites

Soins des oreilles et otites

Depuis quelques années, les spécialistes de l'audition insistent sur l’importance de prendre soin et de protéger ses oreilles, notamment du bruit. Si nous n’adoptons pas certains gestes de prévention au quotidien, le risque d’une perte auditive irréversible est réel à long terme. Voici quelques réflexes à avoir dès le plus jeune âge.

Faire attention à l’hygiène:

L’oreille est un organe qui s’auto-nettoie. La cire de l’oreille ou cérumen joue un rôle important : elle empêche les poussières et autres particules d’entrer dans le conduit auditif. Introduire un objet dans l’oreille peut blesser certains organes sensibles comme le tympan.

En cas d’excès de cérumen, le bord du conduit auditif peut être nettoyé délicatement à l’aide d’une serviette humide.

Ne pas introduire de cotons tiges dans l’oreille:

Cette pratique est fortement déconseillée par les médecins. Il na faut pas introduire de coton tige dans les oreilles pour les nettoyer. Cette pratique risque non seulement de repousser le cérumen dans le conduit auditif, contribuant ainsi à la formation de bouchons, mais elle peut aussi être responsable d'une déchirure du tympan et d'une perte d'audition en cas de geste brusque. 

Utiliser des bouchons d’oreille:

Plus vous êtes exposé au bruit (pendant de long moments), plus vous risquez de souffrir de problèmes d’audition irréversibles. Evitez autant que possible les endroits bruyants et, si vous êtes dans un environnement bruyant, protégez vos oreilles avec des bouchons anti-bruit ou un cache-oreilles. 

Baisser le volume du casque audio ou des écouteurs et se protéger du bruit:

Le volume du casque audio et des écouteurs ne doit jamais être trop fort. Si le son commence à gêner ou à faire mal aux oreilles, c’est qu’il est trop fort. Les spécialistes de l’audition recommandent de ne jamais écouter de la musique pendant plus de 60 minutes et en ne dépassant pas 60% de la capacité maximale du volume. Il vaut mieux privilégier les casques audio ou les écouteurs qui bloquent le bruit extérieur et permettent donc de ne pas mettre le volume de la musique trop fort. Il est important de se protéger du bruit par des protections auditives pendant certains loisirs du type boîte de nuit, sports automobiles, … Certains métiers demandent également une protection pour les oreilles contre le bruit.

Garder ses oreilles au sec:

L’excès d’humidité favorise l’apparition et la prolifération de bactéries et de champignons dans le conduit auditif. Cela peut entraîner des maladies comme l’otite externe, aussi appelée otite du baigneur, ou d’autres infections pouvant nuire à l’acuité auditive. Après la douche ou le bain, il est important de sécher délicatement ses oreilles. Pour éviter que l’eau ne pénètre à l’intérieur pendant vos activités aquatiques, des bouchons adaptés peuvent être utilisés (sauf pour la plongée scaphandre).

Etre attentif aux symptômes inhabituels:

Il est recommandé de consulter un médecin en cas de douleur auriculaire, perte d’audition, oreilles sifflantes, … bref tout ce qui n’est pas habituel.

Consulter chaque année un ORL:

Il est vivement conseillé de rendre visite à son ORL chaque année, et ce dès le plus jeune âge. Il pourra traiter les premiers signes d’une perte auditive ou d’autres problèmes au niveau des oreilles et les traiter rapidement. Une perte auditive non prise en charge est handicapante au quotidien et peut parfois être liée à d’autres problèmes de santé. De même qu’un bouchon ou tout simplement trop de cérumen dans l’oreille peut être cause d’otite lors de natation ou de plongée pendant les vacances.

Traitement des otites :

Littéralement, otite signifie "inflammation de l'oreille". Elle touche en général les enfants entre 6 mois et 3 ans mais peut aussi concerner les adultes. Elle peut également être fréquente chez les personnes qui se nettoient trop souvent les oreilles, empêchant ainsi le cérumen  de protéger leurs oreilles des bactéries qui peuvent s'y développer. Lorsque les otites ne sont pas bien traitées, elles peuvent entraîner une perte d’audition, voire une surdité totale dans les cas les plus graves.

 

Les otites se manifestent par des douleurs aux oreilles. Il existe trois formes d'otites différentes: l'otite moyenne, l'otite interne et l'otite externe. La distinction s'opère en fonction du lieu où apparaît l'inflammation: l'oreille moyenne, l'oreille interne ou à l'extérieur de l'oreille.

Il revient à votre médecin ORL (nez, gorge, oreilles) ou au médecin généraliste/pédiatre de poser un diagnostic médical. Ce spécialiste examinera alors l’oreille externe, le conduit auditif et le tympan. Sur la base de cet examen, vous recevrez un premier diagnostic. Le médecin déterminera alors quel médicament ou quelle combinaison de médicaments est nécessaire ou pas.

 

En phytothérapie, des gouttes auriculaires à base d’un mélange d’huiles et d’huiles essentielles peuvent donner d’excellents résultats en cas d’otite externe à tympan non perforé.

En homéopathie, Aconitum Napellus, Dulcamara et Pulsatilla sont des souches qui peuvent être utilisées en cas d’otite externe à tympan non perforé.